Catégories
De moi à...

Parrainer un enfant

Ce soir, je suis d’humeur « apaisée », le discours de mon médecin en est peut être à l’origine. C’est déroutant de voir mon médecin s’excuser de ne pas pouvoir me soulager, de ne pas pouvoir m’aider davantage, de ne pas pouvoir me prescrire des médicaments (mon foie ne le supporterai pas…). Pourtant, depuis quelques temps il ne fait que m’aider si ce n’est que par l’attention très particulière qu’il m’accorde. Aujourd’hui il a su trouver les mots justes. En tout cas, même si j’ai toujours besoin d’aide, je ressens aussi un grand besoin d’aider. Dans la salle d’attente, je suis tombée sur une brochure de l’association Plan. J’ai décidé de parrainer un enfant et de m’engager auprès de cette association. Il y a des enfants qui n’ont pas la chance que j’ai, qui n’ont pas accès au confort dans lequel je vis. Je regarde ma (grande) garde robe et me dit que malgré tous mes engagements financiers, j’ai bien les moyens de donner 25€ par mois pour améliorer le quotidien d’un enfant. Je l’aide mais surtout je m’aide… Égoïsme ou générosité?. Je dirais plutôt de l’égoïsme de ma part.

Et hop, le courrier est prêt pour envoi demain matin. Si vous êtes généreux, aidez-les…