Liaisons dangereuses

« Liaisons dangereuses » de Pierre Choderlos de Laclos. Ce livre m’a toujours fasciné. C’est certainement mon livre préféré (au même titre que « Geisha » d’Arthur Golden). A lire et à relire sans modération. Au fil des années et des expériences, mon interprétation de ce livre évolue. Les personnages se dévoilent au fur et à mesure tout en gardant encore et toujours une grande part de mystère. Un classique écrit sous forme d’une correspondance truffée de rebondissements. Le plaisir des personnages est partagée par le lecteur. Et quel plaisir!

Le bien et le mal cohabitent ensemble, se titillent, se cherchent et s’entremêlent au point de faire corps. Le mot d’ordre est sans contexte sous le signe du plaisir et de la jouissance. Les valeurs morales sont sans cesse remises en question. La vertu est mise sous la rude épreuve du libertinage et de l’érotisme. Les personnages font preuve d’une créativité déstabilisante. Un mélange de cynisme, d’hypocrisie, d’amour, d’envie et beaucoup de passion… Le fruit défendu n’a jamais été autant convoité et avec autant d’habilitée!

Une correspondance du 18ème siècle oh combien contemporaine… Un seul principe dans le livre, jamais par derrière…

A dévorer!

5 commentaires

  1. Les liaisons dangereuses seront toujours d’actualités. Le désir, la tentation, et même l’amour sont intemporels. Tant qu’il y aura des hommes, et des femmes. Chacun étant libre de poser ses limites morales, on est pas sorti de l’auberge.

  2. C’est toi que je vais dévorer, tu me donne trop envie de faire l’amour, là !

    Imagine que ça fait déjà 3 semaines que je ne l’ai pas fait. Qu’est ce qu’elle est dure la vie !!!

  3. Woh attention petit shreky. Tu t’attaque à une bête féroce qu’il est très difficile de dompter la !

  4. Je découvre…
    « Une bête féroce très difficile à dompter »??? Kazhar? A ce point là?

  5. Euh, non! Je ne m’attaque a personne, je l’aime bien plutôt cette slima, je la trouve trop mimi.

    Pésolé pour mon 1er « commentaire », je ne sais pas trop ce qui m’a pris a ce moment, parce qu’en tant normal je n’écris pas ce genre de sottises mal-élevées.

    J’avais surement bu un peu trop ce jour la!
    Encore désolé!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *