Archives de catégorie : De moi à…

Du bien au meilleur…

Une année riche en expériences vient de tirer sa révérence pour laisser place à une année, je l’espère, encore plus belle, une nouvelle année 2011 riche en projets pour construire davantage et aller de l’avant…

2010 m’a donnée l’amour et a épargné ma santé. Pour 2011, j’éspère encore beaucoup d’amour, j’espère une année remplie de plaisirs simples. Avec plein de projets dans la tête, ce sera plus que jamais l’année du changement…

Je vous souhaite, donc, à tous une meilleure année 2011. En espérant qu’elle puisse vous apporter tout ce que 2010 n’a pas su vous donner et vous épargner tous les malheurs que 2010 vous a fait subir.

Absence…

Je confirme, mes billets se font de plus en plus rares… Mais finalement, je me rends compte que quand je suis totalement heureuse, j’ai moins de choses à écrire… (Ne vous méprenez pas, ce n’est pas que j’étais malheureuse avant… ). J’ai tendance à privilégier la communication orale, à partager davantage mes ressentis et mes idées avec ceux qui m’entourent, ceux qui m’aiment et ceux que j’aime…

La discipline est quelque chose à laquelle j’ai du mal à me donner… Mais j’essaierai tout de même d’écrire davantage, car malgré tout c’est un très bel exutoire 🙂

8 ans…

8 ans jour pour jour…

13 septembre 2001, j’ai pris l’avion à destination de Lyon sans savoir vraiment ce qui m’attendait (pourtant l’avion n’était pas très populaire à cette période)…  J’avais beaucoup de questions et de doutes. Aujourd’hui, 8 ans après, mes doutes se sont envolés…

Je me suis installée à Lyon. Ma ville d’adoption. Une ville que j’ai appris à découvrir et à explorer… Une ville qui m’a bercée tout au long de ces années. Elle a su donner écho à mes rires, sécher mes larmes, adoucir mon quotidien, nourrir mon envie et ma volonté, contenir mes angoisses… Une ville que j’ai tout simplement appris à aimer et à chérir au grand désespoir de mes parents.

8 ans après, je suis diplômée, auditrice (on ne peut pas être parfait!), propriétaire, française et amoureuse…

Je me demande ce que peut bien me réserver l’avenir pour les 8 prochaines années?!…

7017_154205487274_638707274_3556862_7103157_n

(Photo prise par Thanh Nguyen, Photographe Lyonnais de talent de Tranches de vie)

10132_131077746589_644556589_2333763_1683848_n

(Photo prise par Hélène Douchet, Photographe Lyonnaise de talent)

Je vous aime…

Difficile d’envisager la vie sans vous. Difficile d’apprendre que l’un d’entre vous est vulnérable. Difficile de rester dans le doute en attendant un diagnostic… En ce jour, cette lettre écrite à peine un an après mon arrivée en France en décembre 2002 prend tout son sens. Une lettre que je n’ai jamais osé vous adresser. Il n’est pas dans mes habitudes de vous montrer mes sentiments, mais les habitudes n’existent-elles pas pour être bousculées?

« Chers parents,

Il y a des moments ou j’ai envie de redevenir un petit bébé, de me retrouver dans vos bras entourée et choyée. Des moments ou j’ai envie d’être complètement insouciante, de retrouver le sourire d’un petit enfant, de se sentir protégée comme je l’ai toujours été avec vous, comme je l’ai toujours été chez moi…

J’ai grandi. Trop vite à mon goût. Ce n’est pas que je n’aime pas ce sentiment de liberté bien réel, mais je n’ai jamais cru que s’assumer un jour toute seule allait être aussi difficile. Encore plus difficile, être là entrain de construire ma vie future seule sans vous.

(…)

Au moment ou j’ai fait mon choix d’intégrer les classes préparatoires après ma terminale, je ne mesurais pas vraiment l’ampleur de ma décision et ses conséquences. Je ne regrette pas mon choix. J’ai appris beaucoup de choses, non seulement des connaissances mais j’ai surtout appris à me connaître, à me découvrir, à me construire, à m’affirmer et surtout à m’assumer…

Je ne vous remercirai jamais assez du choix que vous m’avez laissé faire, de votre soutien… et surtout de votre amour!

Votre fille aînée,

23 Décembre 2002″

Quelles semaines…

Se découvrir et se dévoiler…
Se lancer sans vraiment se soucier
S’ouvrir sans encore totalement se lier
S’enlacer sans jamais perdre pied

Se laisser surprendre par la vie et ses réservoirs…
Se plaire à découvrir ses merveilles et ses trésors
Se laisser rattraper par son passé et son histoire
Réapprendre autrement à se connaitre…

Se laisser gagner par cette belle joie de vivre
Se laisser bercer par la vie, pétillante et douce à la fois!
Submergée par son petit et son grand cœur…

Je me suis laissée embarquer par mes envies d’ailleurs…

Entre le surprenant, le réel et l’inattendu, la frontière est finalement tellement floue… Nos choix dans la vie n’ont ni limite, ni raison… Ils s’imposent à nous malgré toutes les contradictions et les réticences de notre entourage.

Ces derniers temps ont été très riches en événements. Mes envies d’ailleurs ont pris le dessus et m’ont fait découvrir d’autres horizons. J’ai appris à apprécier l’Allemagne et les allemands… Je me suis perdue dans la beauté des cyclades et de ces magnifiques îles grecques chargées d’émotions et d’histoire, j’ai retrouvé ma petite sœur et ma cousine entre Lyon et Paris, je me suis laissée aller aux joyeuses festivités improvisées avec mes amis et collègues, j’ai partagé des moments magiques d’union d’amis…etc. Le mois de juin promet d’être au moins tout aussi chargé…

Appel

J’ai un peu forcé ces derniers temps sur un corps déjà très fragile, il m’a rappelé à l’ordre avant hier soir… Les instructions des médecins existent pour être respectées, je devrais m’en souvenir plus souvent. Deux jours clouée au lit, une nuit de sommeil très courte ou Morphée n’a pas arrêté de me narguer, ou les quelques minutes de répit qu’il a bien voulu me donner ont un goût amère, des minutes truffées de cauchemars.

Et moi qui voulait fêter entre amis ce soir ma dernière nouvelle! Je sens que je vais passer ma soirée à séduire Morphée pour qu’il veuille bien me prendre dans ses bras et me laisser s’abandonner à lui.

Un petit moment de tendresse ne serait pas de trop…

Tendresse

J’avais envie de re-publier quelques billets que j’avais écrit sur toutapoil, le blog que j’ai mis hors ligne… !

La tendresse, cette sensation de fragilité, ce doux plaisir qu’on apporte par un brin d’affection, qu’on ressent par un soupçon d’émotion, qu’on épice par une poignée de douceur, qu’on nourrit par une légère fragilité et qu’on parfume par une délicate attention, le tout assaisonné par un regard, une caresse, de douces paroles… Sans rien attendre en retour, sans rien espérer si ce n’est d’éveiller les sens, d’apaiser les esprits, d’enlacer les corps, de les laisser s’ouvrir, se détendre et se ressourcer…

De l’amour? Non… du désir? non plus…. Plutôt une ouverture sans excès, une retenue sans blocage, une proposition sans contrainte, une sensation de bien être. En somme, un vrai voyage des sens, de tous les sens! Il paraît que la tendresse est tout aussi apaisante qu’une bonne partie de jambes en l’air…

Et même pas besoin d’être à poil cette fois-ci…

Française…

Il paraît que dans une relation, la 7ème année est un cape fatidique que si on réussi à le passer et à le dépasser, la relation devrait résister à toute épreuve… J’ai fêté mon septième anniversaire en France le 14 septembre 2008. Plus de sept ans de relation et de vie commune avec la France. J’ai appris à la connaître, à apprécier ses qualités et à vivre avec ses défauts. Sept ans ou j’ai partagé avec elle des moments de bonheur, des instants de joie, des frustrations, des moments de solitude et de tristesse, des moments d’euphorie…

Je suis arrivée ici trois jours après le fameux 11 septembre et nos premières heures ensemble ne furent pas très joyeuses. Beaucoup de doute et des moments difficiles à surmonter… Aujourd’hui, je me sens chez moi. J’ai mes repères, mes amis, mon travail et mes habitudes. J’ai changé et évolué. Mais je n’oublie pas pour autant d’où je viens et le pays qui m’a vu naître et grandir.

Aujourd’hui, je vis une étape de plus dans ma relation avec cette France. Elle m’a adopté :-). Je suis désormais Française ou plutôt Franco-Marocaine.

https://www.flickr.com/photos/salmita/3412381754/

Luis Javier

Il y a quelques temps, je vous avez fait part (ici) de mon envie de parrainer un enfant et de m’engager auprès  de l’association Plan. Une envie d’aider, de se sentir « utile » pour quelqu’un. De se sentir vivre. C’est chose faite. J’ai reçu il y a quelque temps déjà quelques photos de mon petit filleul. J’ai découvert sa vie à travers quelques lignes. Très touchant. En attendant de recevoir sa première lettre ou de le rencontrer un jour…

Je vous présente Luis Javier, un jeune petit garçon qui vit en Equateur. Il fêtera ses 8 ans le 17 mai avec ses trois frères ainés et sa petite sœur.

Continuer la lecture

Questions sans réponse!

« Qu’est ce que tu veux Salma? », une question qui paraît simple, mais à laquelle on a du mal à répondre parfois.  Il y a des moments ou on a du mal à savoir ce qu’on veut, ce qu’on ne veut pas. On veut tout et rien. On ne veut rien et on ne veut pas tout…Mais, malheureusement, on n’est pas seuls maîtres à bord.

Je ne veux pas me poser cette question. Je veux tout simplement continuer à avancer. Il faut croire qu’à certains moments il n’est pas si désagréable que ça d’avancer sans se poser de questions. Bien au contraire …

Continuer la lecture