Comment les garçons agacent-ils les filles en general?

Comment les garçons agacent-ils les filles en general?

Apparemment, les filles savent très bien se faire aimer des garçons (ou pas!) mais elle savent tout aussi bien les agacer (Dixite Emmanuel ). D’une j’avais promis une réponse à ce billet, et puis, j’avais tout simplement envie de montrer qu’agacer était loin d’être le monopole des filles… Les garçons savent très bien s’y prendre, et même plus!

Ci-dessous quelques exemples sur lesquels les garçons peuvent se montrer très agaçants… C’est très subjectif voire exagéré mais très représentatif et surtout loin d’être exhaustif :

Déficit de communication:

La communication dans son sens le plus large semble être une option pour certains garçons dans un couple. J’entends par communication, la capacité de formuler clairement une réponse à nos questions sans avoir recours aux réponses toutes faites, d’exprimer clairement un mécontentement sans grincher, d’argumenter et de justifier une action et/ou une réaction, de mettre à plat honnêtement une situation désagréable ou un changement, de se rendre disponible pour en discuter et surtout de développer une capacité d’écoute active qui fait partie intégrante de la communication. Je suis peut être un peu dure là, mais je ne dois pas être très loin de la réalité.

Dans les faits, un garçon se renferme facilement. On pourrait presque le comparer à une huître. Si la fille arrive un jour à l’ouvrir et à le percer, elle peut tout aussi bien se retrouver avec une très belle perle qu’avec un vide absolu…

Comparateur intégré :

Un garçon ne peut s’empêcher de comparer sa « dulcinée » aux autres « specimens » qu’il croise. Il a besoin de se rassurer, de savoir qu’il a fait le bon choix (ou pas!) et d’être à l’aise afin d’exhiber tout bonnement et fièrement son trophée de chasse. Pourtant, rien de plus insupportable pour une nana que d’être en éternelle comparaison avec les autres filles. Pire encore, une comparaison avec les vieux dossiers (les ex)!

Pour rappel, il n’est pas interdit de mater les jolies filles qui se baladent dans la rue, mais le minimum serait d’éviter des réflexions du style : « Waouh, je n’ai jamais vu un cul pareil » sous-entendu, chérie, ton cul est loin d’être parfait… Il n’est pas interdit non plus de rester en bons termes avec son ex, mais ce n’est pas une raison pour sortir des phrases du style :  » Elle, elle ne m’aurait jamais fait ça ou dit ça… » ou encore « J’ai recontré hier une nana, j’étais sous le charme! », c’est ouvrir très grand la porte à un bel orage…

Et puis je ne parle même pas de la comparaison avec la maman…

La schizophrénie :

C’est impressionnant de voir comment un garçon peut se transformer en la présence d’une tierce personne et/ou en l’absence de sa chérie. D’un coup, il peut devenir un être froid et distant.

Les filles aiment les garçons attentionnés, qui n’ont pas peur d’exprimer ce qu’ils ressentent sans retenue (Quand sentiments il y a biensur). Loin d’être une sorte de « panique affective », il s’agit avant tout d’un besoin identifié pour combler le manque créé par l’impossibilité d’être tout le temps avec l’être aimé. Une attention de l’être aimé (les 18 textos par exemple) est un moyen de combler tant bien que mal son absence. C’est plutôt flatteur pour les garçons non?. L’absence d’attentions crée, donc, inéluctablement un manque et une frustration chez la fille (à moins qu’elle s’en foute) qui finit par agacer sérieusement…

Macho malgré lui:

Chaque garçon renferme en lui un côté macho qui ressort indéniablement dans une vie de couple. Je ne vais pas vous rabacher le cliché du garçon qui regarde le foot en buvant sa bière le dimanche et la femme qui fait le ménage. Avec la nouvelle generation, ce specimen n’existe presque plus.

Je parle plus de l’obsession des garçons à être rassurés par rapport à leur virilité. Ils aiment se provoquer, se chercher, utiliser les termes les plus gras. ça a l’air de rien comme ça, mais quand c’est votre jules qui s’amuse à parler ainsi devant vos meilleurs amis et que après votre nième hochement de tête, il ne comprend toujours pas qu’il devrait modérer son langage (A cause de la 10ème bière qu’il vient de finir!) ça devient très très agaçant!

Peu importe ce qui se passe au lit, les filles n’aiment pas que les autres perçoivent leur jules comme un macho…

La panique sexuelle :

Tant que ça se passe bien au lit, le garçon conclue, souvent, qu’il n’y a pas de problème dans le couple. Certains réduisent la santé du couple à la satisfaction de leur partenaire pendant leurs ébats amoureux. Et si ça ne se passe pas bien, panique à bord…

Bon, c’est vrai, je pousse le bouchon un peu loin là. Mais ce n’est pas complètement faux non plus…

J’ai peut être un peu trop développé. Ce doit être mon côté, selon Emmanuel, « torrent de paroles » 🙂 . Mais je conclurai exactement de la même manière que lui ou presque… :

« Les garçons filles aiment les filles garçons. Ils Elles ne peuvent pas vivre avec eux, mais encore moins sans elles eux. C’est simplement parce que, comme eux elles, elles ils ne sont pas parfaites parfaits. »

Ceci dit, les garçons ont plus du mal à admettre qu’ils ont du mal à vivre sans filles, et les filles ont plus du mal à admettre qu’ils ont du mal à vivre avec les garçons…(et ça, c’est mon côté, je veux avoir le dernier mot 🙂 )

Pas de commentaire

  1. slt!!! j’aimmme un gar et on est dans la meme classe et je sais pa encor si il m’aime ou pa pourtan il me parle toujour mais je veux des preuve??????? svp je veux une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *